En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Revue de Presse

Des lycéens partent au Salon de l'agriculture à Paris

Par STEPHANIE ETCHEVERS BONTEMPS, publié le mercredi 10 janvier 2018 14:15 - Mis à jour le jeudi 8 février 2018 21:09
Quelques élèves de première et de terminal en bac professionnel et en bac techno

Des lycéens partent au Salon de l'agriculture à Paris

Quelques élèves de première et de terminale en bac professionnel et en bac technologique ont été sélectionnés pour partir au Salon de l'agriculture à Paris, avec leurs professeurs. / Photo A.-C.E.

 

C'est officiel. Le lycée de l'Arrouza a été choisi pour cuisiner et servir au stand de l'Irqualim, l'Institut régional de la qualité agroalimentaire d'Occitanie, au Salon de l'agriculture à Paris.

Le Salon de l'agriculture à Paris, qui va se dérouler cette année du 24 février au 4 mars, porte de Versailles, attire chaque année 700.000 visiteurs. Tous les ans, l'Irqualim tient un stand dans le hall 1, à côté des animaux. Ils ont choisi, cette année, le lycée de l'Arrouza pour tenir les cuisines et le service de ce restaurant particulier. Ils devront mettre en application leurs connaissances dans le restaurant de 50 m² privatif, où une quarantaine de couverts sont disponibles. Ils seront trois ou quatre élèves à cuisiner dans l'espace dédié de 10m², et environ 5 pour deux services minimum par jour. «Dans cet espace, on accueille les élus de la région, la presse, les acheteurs en grande distribution. C'est un espace qui sert pour le relationnel», explique Bernadette Touzanne, chargée de communication de l'Irqualim. Les élèves vont devoir faire preuve de souplesse et de dynamisme au niveau du service et de la cuisine. Les menus seront proposés par l'établissement, mais devront contenir des produits régionaux chaque jour. «Je vous demande de connaître les produits, les producteurs y sont sensibles», ajoute Bernadette Touzanne. Une journée sera consacrée pour la venue de Carole Delga et de ses invités. Les élèves seront sur place toute la journée. «Vous représentez la région, un savoir-faire professionnel. Vous avez été choisis car vous êtes dynamiques, autonomes, et flexibles», prévient le proviseur Stephan Angla. «On compte sur vous», termine Bernadette Touzanne

Au Salon de l'agriculture. Ils seront séparés en deux équipes et accompagnés par trois encadrants du lycée.


Pourquoi le choix de l'Arrouza ?

«Tous les ans, nous faisons appel à des lycées hôteliers de la région», explique Bernadette Touzanne. L'Irquam envoie des lettres à tous les établissements, et ces derniers font acte de candidature s'ils le souhaitent. L'an passé, le lycée de l'Arrouza s'était proposé sans être retenu. «Ils nous ont rappelés dès le mois de juin pour dire qu'ils étaient volontaires.» Le Salon de l'agriculture tombe en période de vacances scolaires. La volonté des professeurs et des élèves de venir, malgré cela, montre leur motivation. «Nous attendons d'eux leur implication, leur volonté. Ce sont des jeunes qui représentent la région.»

A.-C. Eveillé